La publicité pour la cigarette électronique est-elle autorisée ?

Le tabagisme est la cause de nombreuses complications et maladies, dont il tue des millions de personnes dans le monde chaque année. Il s’agit donc d’une question de santé publique et l’unique solution pour combattre ce fléau est la législation. De ce fait, la publicité et la propagande du tabac sont interdites par la loi. Mais qu’en est-il de la publicité pour la cigarette électronique ? Tour d’horizon sur ce que dit la loi des produits du vapotage.

La publicité de la cigarette électronique est interdite

Même si vapoter est au moins 95 % moins nocif que fumer, la loi a interdit la propagation et la publicité pour la cigarette électronique. Celle-ci est dorénavant assimilée à un simple produit de tabac, comme la cigarette classique, et nommée comme dispositifs électroniques de vapotage. Ce règlement est entré en vigueur le 20 mai 2016 dans le but de moderniser le système de santé. Les quelques exceptions concernent les communications professionnelles et/ou entre professionnels, les affiches liées aux matériels électroniques de vapotage et les flacons de recharge, en les commercialisant à l’intérieur des établissements et non visibles de l’extérieur.

Âge légal pour acheter de la cigarette électronique

La vente de produits de vapotage est interdite aux mineurs de moins de 18 ans et le vendeur doit exiger de l’acheteur la preuve de sa majorité. Le fait d’offrir gratuitement ou de vendre des produits du vapotage à un mineur, n’importe où, est puni par une amende de quatrième classe. Tout comme la publicité pour la cigarette électronique, l’interdiction de vapoter s’applique également aux locaux recevant des postes de travail. De même qu’il est interdit de vapoter dans les moyens de transport collectif fermés, les établissements destinés à l’hébergement, à la formation et à l’accueil des mineurs, ainsi que les établissements scolaires.

Les effets secondaires de la cigarette électronique

D’abord, la nicotine provenant des produits du tabac sans fumée est connue pour générer des inflammations systémiques et des dysfonctions endothéliales. Lors d’une exposition à la cigarette ou à la cigarette électronique, le taux de nicotine dans le sang est identique. Puis, l’arrêt du tabac peut aggraver les troubles dépressifs. De nombreux fumeurs prennent aussi du poids en se sevrant du tabac, cet effet est dû en grande partie à la nicotine. Notamment, il est fortement recommandé aux femmes enceintes d’arrêter le tabac, cela présente beaucoup de risques. Enfin, le tabagisme augmente beaucoup les risques cardiovasculaires et réduit l’espérance de vie.

Comment optimiser la durée de vie d’une batterie de cigarette électronique ?
Vapotage interdit : que risquent les contrevenants ?