Comment vapoter sans tousser ?

Vous commencez la vape et quelques symptômes de toux apparaissent ? Rassurez-vous, ce n’est pas un cas isolé. C’est même assez fréquent pour les nouveaux pratiquants, surtout s’ils ne se sont pas informés sur le mode d’utilisation. Pourtant, il est bel est bien possible de vapoter sans tousser. Dans ce contexte, voici donc les meilleurs conseils incontournables pour éviter ce désagrément.

Faites la différence entre vapoter et fumer

La première faute des vapoteurs se traduit par le fait de faire comme s’ils fumaient une cigarette ordinaire. En fait, fumer génère une combustion avec aspiration de la fumée. Par contre, vapoter c’est inhaler de la vapeur provenant de la cigarette électronique. Cela vous permet de vous prémunir des quintes de toux à chaque absorption.

Comment vapoter ? Il serait donc plus judicieux d’inhaler la vapeur de la cigarette électronique en procédant lentement. C’est un bon moyen d’adapter votre organe respiratoire à la nouvelle forme de vapeur. Pour ceux qui n’y parviennent pas, il est conseillé de ne pas conserver la vapeur dans la bouche en l’inhalant directement.

Détecter les causes de la toux

Il faut admettre que l’e-liquide produit de la vapeur plutôt épaisse et dense. Pourtant, en se propageant dans l’air, cette vapeur se refroidit et peut provoquer l’irritation du système respiratoire. La combinaison de la vapeur avec l’air compte parmi les principales origines de toux pendant le vapotage. Néanmoins, il convient d’ajuster la manière dont le sujet vapote selon le fonctionnement de son corps.

Une fois adepte du vapotage, vous constaterez aussi que l’origine de la toux peut provenir de la dose de nicotine définie pour l’e-liquide contenu dans la cigarette électronique. En général, plus la dose est élevée, plus le vapoteur tousse. De ce fait, il est vivement recommandé de réduire le dosage de nicotine en attendant que le corps s’y adapte. Doser l’e-liquide à 4 mg/ml de nicotine au début serait l’idéal, puis augmenter petit à petit par la suite. Quelques expérimentés recommandent également du e-liquide avec davantage de glycérine végétale pour anticiper toute forme de toux.

Sélectionner le matériel convenant à la vapeur

Pour les débutants, savoir comment vapoter rime avec déterminer la cigarette électronique qui correspond à leur organisme. À cet effet, il existe quatre sortes de e-cigarettes courantes : les cigarettes jetables et en pod tous idéales pour commencer, le modèle en tube pour les fumeurs intermédiaires et en dernier lieu la cigarette électronique box adaptés aux vapoteurs expérimentés. Le bon choix s’avère important pour bien jauger le rapport entre la puissance et le taux de nicotine.

À part la e-cigarette, le choix de l’e-liquide que vous utilisez ne doit pas être pris à la légère. Pour ce faire, optez pour un e-liquide de qualité correspondant aux normes établies. Un e-liquide de bonne qualité diminue considérablement les dangers d’exposition à des substances toxiques et ne nuira donc pas l’organisme. 

Consommation, prix, santé publique : les chiffres de la cigarette électronique en France
Vapotage interdit : que risquent les contrevenants ?