Comment fonctionne une vapoteuse électronique ?

Ces derniers temps, de plus en plus de fumeurs passent à la cigarette électronique pour réduire le taux de nicotine consommé chaque jour ou arrêter définitivement le tabac. La vaporette est moins risquée pour la santé des consommateurs tout en préservant celle de leur entourage. Elle permet également de réaliser des économies.

Comment fonctionne une cigarette électronique ?

Vous souhaitez passer à la vape dans le but d’arrêter le tabac. Vous devez connaître le mode de fonctionnement du vapotage puisqu’il est assez différent des cigarettes classiques. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un équipement électronique. La vaporette a été conçue en Chine par Honk Lik. Elle permet de simuler l’acte d’inhaler du tabac. Par contre, elle ne contient pas de nicotine. C’est pourquoi elle est faite spécialement pour les fumeurs qui veulent mettre fin à leur dépendance au tabac. Le but est de remplacer les cigarettes traditionnelles par un produit 90 % moins nocif pour la santé. Le fonctionnement de la cigarette électronique est tellement différent des cigarettes classiques. Il faut la vapoter et non la fumer. Pour cause, le vapoteur aspire de la vapeur générée par le chauffage d’un liquide et non de la fumée. Dans cette optique, la mèche de l’e-cigarette immerge dans l’e-liquide : propylène glycol, glycérine végétale. Si vous appuyez sur le bouton « ON », la résistance se chauffe. Cela va chauffer à son tour le liquide qui va dégager de la vapeur. À l’ère de la digitalisation, on peut trouver des vaporettes sur internet comme sur ce site.

Quid de la composition d’une cigarette électronique ?

Pour fonctionner, votre vaporisateur doit être composé d’un certain nombre d’éléments. Vous pouvez acheter une cigarette électronique prête à l’emploi, mais il est également possible de l’acheter pièce par pièce. Parmi les éléments qui assurent le bon fonctionnement de l’e-cigarette figure la batterie. Rechargeable, elle est alimentée électriquement. Elle peut être intégrée ou amovible. La plupart des consommateurs choisissent le modèle intégré, car il se montre pratique. Il faut juste brancher votre batterie à un câble USB à un adaptateur secteur est le tour est joué. Vient ensuite le clearomiseur. Il forme le réservoir de la cigarette électronique qui permet de recevoir l’e-liquide. Sa taille varie en fonction de son modèle. Enfin et non des moindres : sa résistance. En général, elle est dotée d’un fil résistif et d’une mèche en coton. Sa valeur oscille entre 0,15 et 1,5 ohm. Il convient de savoir que les résistances des cigarettes électroniques font partie des produits consommables. Vous devez changer cet élément au moins une fois par 3 semaines. C’est elle qui va chauffer l’e-liquide et provoquer la vaporisation.

Comment choisir sa cigarette électronique ?

Vous avez décidé de passer à la vape. Avant de vous lancer, il faut savoir que toutes les vaporettes ne se valent pas. Pour vous aider dans votre choix, prenez bien en compte sa marque de fabrication. Il y va de sa performance. Il faut savoir que le marché de l’e-cigarette n’est pas à l’abri de contrefaçon. Vient après le réservoir d’e-liquide. Cela dépend de votre profil de fumeur. Si vous êtes un gros fumeur, vous devez opter pour le clearomiseur de grande taille. Le consommateur occasionnel peut se contenter d’une petite vape. Assurez-vous ensuite que votre e-cigarette dispose d’une batterie de grande autonomie. Cela vous permet de profiter d’une forte fréquence de vape. Sachez qu’il existe deux formats de vaporettes : format pod et format box. Si vous cherchez un produit moins encombrant, la cigarette électronique pod est faite pour vous. Elle est également facile d’utilisation. Pour les fumeurs qui cherchent un produit performant et de grande autonomie, ils doivent penser plutôt au modèle box.

Quitter la version mobile